Naissance d'une nouvelle profession : le photographe

Naissance d'une nouvelle profession : le photographe

L'objectif du photographe est de faire des prises de vue dans des lieux d'exercice très divers : en laboratoire, en studio, et à l'extérieur (en plein ciel, dans la nature). Son statut est celui d'artisan ou d'indépendant et les secteurs professionnels qui le concernent sont multiples : arts du spectacle, audiovisuel, communication, édition, illustration, imprimerie, industrie, mode, monde médical, portrait, presse, publicité et science.

 

Les études pour devenir photographe :

     

  1. bac professionnel photographie
  2. BTM : brevet technique des métiers-photographe
  3. BTS : brevet de technicien supérieur-photographie
  4. photographie prise de vue et post-production (les Gobelins)
  5. diplôme de l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles
  6. diplôme de l'École nationale supérieure photographie Louis Lumière, section photographie
  7. diplôme de l'École nationale supérieure des arts décoratifs ENSAD, Paris
  8. DNSEP : diplôme national supérieur d'expression plastique, option communication

 

La nature du travail du photographe :

 

après une réflexion et une préparation idoines, il doit réaliser des prises de vue : actualité, mode, paysage, portrait avec un angle (repérage), un cadrage, une lumière, une mise au point et une vitesse (réglages techniques) alliant le reportage, le sujet ou le thème choisis et en accord avec le cahier des charges défini par le client;

il peut développer, tirer et vendre ses photos ou confier les travaux à des laboratoires;

il doit évoluer avec le numérique, ce support lui permettant d'apprécier de suite le résultat de ses prises de vue et de modifier ses photos grâce à un logiciel, donc il lui faut maitriser l'informatique.

 

La commercialisation et l'archivage des épreuves sont facilités par le numérique, sans compter le gain d'argent et de temps considérable.

 

 

Les compétences requises du photographe :

  • regarder avec attention tout ce qui l'entoure et qui bouge sous ses yeux, tout est bon pour aiguiser l'oeil.

Cartier-Bresson disait : "Photographier, c'est mettre sur la même ligne de mire la tête; l'oeil et le coeur. C'est une façon de vivre."

 

  • doser technique et créativité.

La technique photographique et de nos jours, informatique, est indispensable pour le travail en laboratoire comme pour les prises de vue, on ne peut pas improviser un jeu de couleurs ou une retouche de négatif. La créativité pour la photo d'art ou commerciale est essentielle et se manifeste par le biais d'une élaboration originale des objets ou des personnes, un cadrage, un décor ou un éclairage valorisant et délicats.

 

  • avoir le sens du relationnel.

 Le photographe doit savoir répondre aux attentes du client, communiquer avec les modèles, encadrer une équipe.

 

  • bien connaître son matériel.

 Il faut aussi qu'il se forme afin de bien connaître le matériel qui évolue de façon continue et rapidement.

 

 

Le métier de photographe professionnel se décline en plusieurs secteurs :

 

 

le photojournalisme : journalisme alliant textes journalistiques et séries de photos de reportages avec légendes pour agences de presse et médias;

 

photographe animalier : prendre en photo des animaux sauvages ou domestiques dans leur environnement familier, naturel;

 

d'art (englobe le culinaire, le modèle, le paysage, parmi d'autres) : retranscrire les sujets de manière artistique et originale;

 

d'architecture : création d'images de bureaux, maisons individuelles, structures publiques, d'intérieurs avec talent artistique, esthétisme, goût et raffinement pour un rendu valorisant le sujet;

 

des armées : documenter le public et la Défense sur les zones de conflit, alimenter les archives de l'ECPAD¹, mettre en images les opérations militaires;

 

de guerre : restituer un conflit au plus près du champ de bataille, des belligérants et des victimes civiles, en étant encadré par les services de presse de l'armée ou prendre parti et signer un scoop en devenant le témoin de l'histoire et le garant d'une mémoire collective;

 

industriel : définir avec le client les modalités d'une commande et faire des reportages montrant l'importance et les atouts de l'entreprise (sites, domaines, process) et son personnel dans les conditions de travail pour la pub (affichage, internet, presse), les rapports annuels, les sites de groupes industriels, les PMI;

 

de mariage : coller à l'événement, raconter fidèlement toutes les étapes de la journée pleine d'émotions (larmes de la maman, grimace d'un enfant d'honneur, ...) avec une touche personnelle et artistique mettant en valeur les mariés;

 

de mode : prise de clichés valorisant et promouvant les produits destinés à être vendus portés par un modèle en studio ou en extérieur;

 

de musique : prendre des photos en basse lumière et silencieusement dans un emplacement attribué sans circulation possible, travail sur commande ou libre pour agences;

 

de la nature : à vocation publicitaire ou non, dans un contexte écologique, c-à-d sans perturber les biotopes, prendre en détail ou avec mise en scène la flore et la faune (ne pas confondre avec la photographie naturaliste qui est du documentaire);

 

de nature morte : photographier un produit sur un fond neutre avec une mise en scène des objets pour créer une atmosphère et un univers spécifique à chaque marque avec une véritable approche créative;

 

de nu : mettre en valeur un corps en l'habillant de lumière (ne pas confondre avec photos de lingerie : corps habillé d'une parure et photos de charme : l'image du corps est source de désir);

 

de people : no comment;

 

de plateau : mandaté par la production, isolé du reste de l'équipe de tournage, il est chargé de faire des photos du film et du tournage (comédiens, techniciens, caméras, ...) qui serviront à la promotion de l'oeuvre (affiches, dossier de presse);

 

portraitiste : faire des photos de famille, maternité, couple, enfant et bébé avec un aspect artistique, en étant en contact avec les clients jusqu'à la livraison des images;

 

de presse : réaliser des reportages vendus à des journaux ou des agences ou travailler sur commande;

 

de rue : chasse photographique, maraudage pour voler une photo à la sauvette sans le glamour léché ou la lumière glacée d'un studio;

 

scolaire : immortaliser les photos de classe (élèves ou groupes d'élèves) et les bals de promotions, réaliser les albums de fin d'année;

 

scientifique : réaliser des images artistiques et esthétiques de phénomènes chimiques et physiques;

 

de sport : pour la presse nationale, régionale et spécialisée, faire comme correspondant ou pigiste des reportages sur les événements sportifs et accéder aux conférences de presse avec accréditation (carte de presse) délivrée par la CCIJP²;

 

de tourisme : tôt le matin et aux deux dernières heures de la journée créer des narrations visuelles de tous les sujets avec la planification des détails, des réflexes, de la flexibilité, de la patience et de l'hyperactivité pour des photos de commande (usage précis, photo spécifique), des créations de produits (vente) ou des photos d'illustration (licence payante).

 

 ¹ ECPAD : Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense

 ² CCIJP : Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels

 

 Ajouter un commentaire 
 

Demande de rappel

Veuillez confirmer que vous n'êtes pas un automate en cochant la case suivante
Ne plus afficher